Un pont de l’ascension aux Cinque Terre

En Savoie, nous avons la chance d’habiter tout près de l’Italie. Alors même si on adore nos montagnes, parfois on aime aussi aller explorer les contrées des voisins. Et depuis le temps qu’on entendait parler des Cinque Terre, on a décidé d’aller voir ça de plus près.

Retour sur quelques jours réussis entre mer et villages historiques. Voici notre itinéraire (à adopter en fonction des envies, bien sûr). Vous trouverez nos bonnes adresses et nos conseils pratiques en fin d’article.

Jour 1

Le grand départ, en voiture. Et oui, on vous l’a dit, on est vraiment pas loin de l’Italie, donc nous avons opté pour la voiture. Un petit tour de tunnel (une cinquantaine d’euros en moyenne l’AR) et… nous voilà in Italia. Mais il est possible de se rendre aux Cinque Terre en avion, en atterrissant, notamment à Gênes. Sur les conseils de précédents visiteurs, nous avions choisi un Airbnb situé à Levanto (Airbnb), qui ne fait pas partie des Cinque Terre à proprement parlé mais qui dispose d’une gare bien pratique (il y a des trains toutes les demi-heures en moyenne) et de tarifs plus abordables. Attention, cependant, les parkings en Italie, et surtout dans ce coin de l’Italie, sont vraiment hors de prix (genre 20/25 euros la journée) donc on vous conseille de vous rendre à la gare à pied.

Jour 2

Départ à 7h30 en train pour Monterosso Al Mare, le premier des cinq villages qui compose les Cinque Terre. Le centre historique et notamment l’Eglise sont superbes. On note aussi une grande et belle plage facilement accessible (ce qui n’est pas le cas dans les autres villages). On prend ensuite le départ du sentier direction Vernazza, le deuxième village.

Durée : 2 heures de marche (pauses photo comprises) – 4 km environ.

Niveau de difficulté : ++ (passées les 150 marches du début et les quelques côtes raides, c’est plutôt accessible). On traverse des cultures en terrasse, des rangées de vigne à flanc de falaise et on aperçoit petit à petit les villages suivants qui se dessinent à l’horizon. La vue depuis les sentiers est absolument magnifique. Rien à voir avec le train qui ne traverse que des tunnels. Si vous le pouvez, on vous conseille de faire au moins un sentier. Petit coup de cœur pour l’odeur de jasmin qui embaume la promenade.20170526_090716

20170526_101123
Sur le sentier entre Monterosso et Vernazza

Nous avons ensuite profité de Vernazza avant de prendre le train jusqu’au dernier des villages, Riomaggiore où nous avons déjeuné.

Puis, nous avons rebroussé chemin, toujours en train, jusqu’à Manarola, notre coup de cœur. Là encore l’église est splendide. Deux boules de glace et des dizaines de maisons de toutes les couleurs plus tard, on reprenait le train pour Corniglia.

20170526_140614
Manarola

L’arrivée à Corniglia est sportive puisqu’il s’agit du seul village qui n’est pas directement au bord de la mer. 350 marches séparent la gare du village mais l’effort vaut vraiment le coup. Ruelles étroites et pavées, maisonnettes colorées et boutiques artisanales s’articulent autour de la rue principale.

IMG_6075
Corniglia

Nous prenions enfin le sentier entre Corniglia et Vernazza pour terminer la journée par quelques vues supplémentaires spectaculaires sur les villages.

20170526_102623
Vernazza

Durée : 1h30/45 de marche

Difficulté : + (dans le sens Corniglia-Vernazza). Attention, dans l’autre sens, la montée est vraiment raide.

IMG_6081
Le départ du sentier de Corniglia à Vernazza

 

Jour 3

Retour à Riomaggiore pour profiter, cette fois, des hauteurs du village qui offrent une vue à couper le souffle sur le large, les collines et vignes environnantes. La première partie de la Via dell’Amore est accessible (100 mètres environ) et on vous conseille vivement d’y faire un tour. C’est à la fois reposant pour les jambes endolories et le panorama est à voir. La plage du village est isolée et recouverte de gros (très gros) cailloux qui font mal aux pieds mais elle vaut le coup d’œil. On terminera cette journée par un moment de détente sur la « plage » de Manarola. Il s’agit en réalité de la rampe d’accès des bateaux mais nous n’avons pas été les seuls à y déposer notre serviette. Baignade au pied des falaises, grotte naturelle à visiter à la nage et plongeons depuis les rochers au programme. Nous avons ensuite choisi de retourner à Corniglia pour un denier au revoir.

20170527_110455
Riomaggiore

IMG_6057

Conseils pratiques : 

•  Un pass Cinque Terre est proposé à 16 € la journée (version 2 et 3 jours disponibles). Il vous donne accès aux trains (illimité), aux sentiers de randonnée et au Wi-Fi (pas très probant mais pourquoi pas ?) Il suffit de le composter une fois et vous êtes tranquilles pour toute la journée. Sinon les billets de train entre chaque village sont à 4 € l’aller, pour un billet. Il y a des contrôles dans les trains et au milieu des sentiers (on dit ça, on dit rien)

• Sachez qu’actuellement le sentier du littoral (très facile d’accès, pour le coup) entre Corniglia et Manarola et entre Manarola et Riomaggiore (que l’on appelle la Via dell’Amore) sont fermés au public. Rapport aux éboulements. De manière générale, suivez les sentiers bleus. Les rouges sont beaucoup plus difficiles (il n’y a qu’à voir la côte qui part de Manarola à travers les vignes : qui a eu l’idée d’aller poser un chemin ici ?).

Chaussures de marche indispensables. Les sentiers sont en terre avec des marches irrégulières en pierre particulièrement glissantes. Nous avons vu des personnes en tongs (Chanel, s’il vous plait), on vous le déconseille. Casquette et bouteille d’eau tout aussi indispensables, certains sentiers sont en plein soleil en milieu de journée.

Nos bonnes adresses :

• Vous trouverez, notamment à Riomaggiore et Manarola, plusieurs restaurants servant des poissons et des fruits de mer (budget : €€). Les autres restaurants sont plutôt touristiques, pas mauvais mais pas extraordinaires. La spécialité locale est le cornet de friture (il Pescato Cucinato, Riomaggiore, semble être le spécialiste).

• Pour une (ou plusieurs) glaces : Manarola. 5 Terre propose des glaces, des granite, des smoothies et jus de fruits, avec des options sans gluten et sans lactose mais toujours avec des saveurs extraordinaires.

IMG_6066
5 Terre – Manarola

• Pour un plat de pates à tomber par terre : Levanto. Hé oui, c’est à Levanto qu’on a mangé notre meilleur plat de pates. Direction le Da Tapulin et sa petite terrasse au milieu de la rue. Les pates alle vongole sont délicieuses tout comme les Trofie au pesto. Les assiettes sont très copieuses, le service agréable (sans plus) et la déco kitch à souhait (tellement, qu’on a pas pris de photo).

• Pour une focaccia ou une pizza sur le pouce : à Levanto, chez Da Domè. Un délice. Sinon, Il Massimo della Focaccia, à Monterosso, se défend plutôt bien également.20170525_151626

20170525_150559

• Enfin, pour un jus d’oranges frais : halte à mi-chemin sur le sentier entre Vernazza et Corniglia pour un jus d’oranges pressées à déguster sur la petite terrasse avec vue spectaculaire. Comptez 4€ le jus tout de même, le prix de l’effort pour arriver jusque là… Vous ne pourrez pas le rater, l’odeur se répand à plusieurs mètres à la ronde.IMG_6088

IMG_6090

Sur ce, on va rêver pizza et gelato. Arrivederci !

Marine&Anaïs
Take It Ici

Et vous, vous connaissez l’Italie ? Vous aimez ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s